Le week-end dernier, j’ai réalisé un stage de pilotage à Lille : j’ai eu entre les mains une Ferrari F430 où j’ai pu essayer cette petite merveille dans les meilleures conditions possibles : sur un circuit de course ! Un pur moment d’extase, comme vous pouvez vous en douter. Je dois reconnaître que ça m’a fait énormément de bien, de pouvoir conduire dans de telles conditions. J’adore les sensations de la route. Depuis toujours. J’ai d’ailleurs accordé bien plus d’importance à mon permis qu’à tout autre diplôme dans ma vie. Pourtant, depuis quelques années, je dois bien admettre que je ne prends plus tant de plaisir que ça dans la conduite. Il faut dire qu’entre le train-train du trajet et les limitations de vitesse, celle-ci est devenue nettement moins sexy, voire carrément insipide. Et c’est assez désagréable, de voir comment notre société a évolué sur ce point. Il n’y a encore pas très longtemps, la conduite sur route était en effet encore un moment d’euphorie. Je me souviens par exemple que quand j’étais petit, les ceintures de sécurité étaient facultatives. Les libertés étaient bien plus grandes sur la route qu’elles ne sont aujourd’hui. J’entends bien que nous sommes plus nombreux qu’avant sur la route, qu’il faut poser des limites, imposer des règles , etc. Mais nous vivons dans une société de plus en plus rationalisée au point de ne plus pouvoir rien faire. Ça ne me surprendrait pas que dans quelques années, l’on force tous les passagers à porter un casque en voiture, au train où vont le choses ! Et si cette remarque vous fait rire, pensez un peu à tout ce qui nous a déjà été imposé : c’est assez effarant, avec le recul ! Le plus gros problème de cette réglementation, c’est qu’elle est souvent contre-productive. On le voit bien avec les allergies qui se sont généralisées depuis que nous utilisons des produits d’entretien agressifs dans nos maisons. Tout excès est nuisible, et ce que les autorités font avec la route en fait certainement partie. C’est simple : quand je vois un radar, je me sens soudain des envies de révolte, voire de révolution ! Si vous aussi vous souhaitez retrouver le plaisir de la conduite, voilà le site par lequel je suis passé pour ce stage de pilotage à Lille. Mais je préfère vous prévenir : les voitures GT sont particulièrement nerveuses…